Comment choisir ses freins : Explications

étriers, plaquettes, disques, fam, ...

Modérateurs : Moderateurs, Comité

Avatar de l’utilisateur
macrabGT
Vétéran du webclub
Messages : 1382
Inscription : mar. juin 12, 2007 10:13
Véhicule : Impreza GT 2000
Localisation : Seyssinet-pariset
Contact :

Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar macrabGT » lun. déc. 08, 2014 22:04

Voilà a force de parcourir le net, j'ai trouvé sur un autre forum un post complet que j'ai décidé de partager avec vous ^_^

Bonne lecture :mrgreen:


Introduction
Les kits gros freins vous paraissent très attirants mais le prix…l’est moins….
Sachez avant tout que les kits gros freins ne sont pas la seule réponse à ce que vous recherchez.
Ils peuvent être inutiles ou pire, s’ils ne sont pas adaptés à votre véhicule, nuire aux performances.

Les freins avant assurent la plus grande partie du freinage, les freins arrière se doivent, dans la mesure du possible, de maximiser les performances.
L’idéal est d’obtenir le même freinage sur les quatre roues, avec un blocage à l’avant juste avant le blocage arrière.
Cela permet d’utiliser un maximum d’adhérence sur les quatre pneus et contribue grandement à stopper le véhicule.
En améliorant le freinage à l’avant par de gros freins ou de meilleurs freins, vous n’améliorez que les performances à l’avant.
C’est l’adhérence avant qui entre donc en jeu au détriment de l’arrière et vous venez d’augmenter votre distance de freinage malgré une amélioration voulue.
Ce que vous obtiendrez avec de gros freins, c’est une plus grande résistance à la tenue des freins sur les ‘attaques’.
Ils auront aussi un aspect esthétique non négligeable…
Si vous souhaitez réellement améliorer votre freinage en passant par un kit gros freins, vérifiez bien qu’il ait été étudié et conçu pour votre modèle de véhicule, et, qu’il existe le kit pour l’avant ET pour l’arrière (ou solution adéquate en terme de résultat).

Sans parler de kit gros freins, vous pouvez parfaitement améliorer votre freinage en modifiant selon les caractéristiques d’origine.
Cela vous coûtera nettement moins cher et l’installation sera plus simple.
En montant des disques de très bonnes qualité, des plaquettes hautes performances, des durites ‘aviation’ et du liquide de frein DOT4 haute performance, vous obtiendrez facilement et de manière radicale, une amélioration votre freinage. Et sans vous ruiner…
Ce sujet traite donc des différentes solutions offertes et détail les différents composant du freinage.

Les Disques
La plupart des personnes adoptent des disques percés, rainurés ou les deux.
Malgré un aspect esthétique attirant, ils diminuent la fiabilité du disque et les performances obtenues ne justifient pas toujours ce choix.

Les disques percés
La raison pour laquelle les disques percés ont démontrés leur efficacité remonte à quelques temps et correspond à un phénomène lié aux plaquettes de frein utilisées.
Les plaquettes dégagent un gaz appelé ‘out-gas’ et favorisent un phénomène de coussin entre la plaquette et le disque. Les trous du disque permettent au gaz de s’évacuer.
Cependant, l’avancé dans le développement des plaquettes de freins à permis de réduire ce problème d’émission de gaz, et ce, depuis quelques années déjà…
Un autre avantage des disques percés est qu’ils permettent un refroidissement du disque car la surface ‘à l’air’ est plus importante.
Ces avantages sont compensés par la réduction de la masse (chaque perçage est une masse en moins) qui ne favorise pas le refroidissement du disque ainsi que la surface en contact qui est réduite de manière significative.
Les disques percés sont favorables dans une utilisation sous le mouillé. Le perçage permet une évacuation de l’eau qui pourrait se glisser entre la plaquette et le disque.

Les disques rainurés.
Ils présentent des cannelures qui sont utilisés pour ‘trancher’ la plaquette afin que cette dernière soit toujours ‘propre’.
Cela permet d’éviter l’effet de glaçage qui réduit les performances.
Cela à pour effet de sensiblement réduire la durée de vie de la plaquette et de produire une grande quantité de ‘poussière’ de plaquette qui noircit vos belles jantes.
Les disques rainurés ont le même désavantage que les disques percés en ce qui concerne la surface de refroidissement, mais à moindre mesure.

Comme vous avez pu le constater, les disques percés ou rainurés présentent tous deux des avantages et des inconvénients.
Le gros problème commun à ces deux types est le fabricant. Et c’est ce qui doit orienter votre choix.
Si les disques ont été modifiés après avoir été moulés, cela augmentera les risques de casse ou de défaut.
En réduisant la masse originale du disque, cela augmentera les chances de voilage.
Si le perçage des disques n’est pas correctement conçu ou effectué après moulage, ils seront susceptibles de craquer, voir casser !
Les conséquences d’une casse peuvent être très graves !

Si votre choix se porte sur des disques percés ou rainurés, il est important de s’orienter vers des produits de bonnes qualités, percés ou rainurés lors du moulage.
Ne vous orientez pas vers des disques modifiés après moulage. Sachez que la plupart des disques vendus ont été modifiés après.
Il est également indispensable que le perçage ou le rainurage ait été conçu pour ne pas modifier l’intégrité et la tenue du disque.
Les disques percés ou rainurés sont en moyenne 25% plus cher que des disques normaux.

Les disques ventilés sont meilleurs que les disques pleins car il permettent un meilleur refroidissement. Le flux d’air à travers le disque et la surface disponible permet de mieux dissiper la chaleur.
Il existe des disques ventiles avec des ’palettes’ incurvés (gauche et droite spécifiques) et qui améliorent encore le flux dans le disque.

Il existe également des disques en deux parties qui permettent de réduire le poids. Cela à l’avantage de rationaliser la masse en rotation mais sans réduire la surface de refroidissement en contact avec la plaquette.
Les disques de BMW M3 Européenne en sont le meilleur exemple car ils se présentent en deux parties, sont ventilés et disposent de palettes incurvées.

Il est recommandé de faire traiter des disques, cela permet de prévenir contre la rouille.
Sans parler du fait que le disque reste d’un bel aspect, cela permet de conserver les palettes en bon état. Si les palettes sont rouillées, elles peuvent créer une surface irrégulière et boucher le flux d’air. Cela atténuera les capacités de dissipation du disque.
Généralement le traitement se fait avec du zinc, cadmium ou nickel.
Cela coûte en moyenne 10 à 15€ pour traiter la surface d’un disque et en général, les disques vendus le sont d’origine.

Pour ceux qui recherchent à tirer le meilleur de leurs disques, le traitement cryogénique est fait pour vous !
Ils permettent de sensiblement améliorer les performances du disque ainsi que leur durée de vie.
D’après FrozenRotors.com, le traitement cryogénique redéfinit définitivement la structure métallique au niveau atomique.
Les particules de carbones s’agitent et comblent les trous présents dans la structure du métal. Cela permet de créer un disque amélioré et stable, qui offre une plus grande densité et une surface plus douce.
En terme de résultat, cela se traduit par une meilleure résistance à la chaleur.
Le prix du traitement est généralement de 50€

Mon avis est qu’il est préférable d’avoir un jeu de disques non rainurés, non percés de bonne marque.
Si vous pouvez en avoir avec palettes incurvées ou en deux parties, ce serait idéal. Et si vous pouvez vous le permettre, faites le traitement cryogénique.
Brembo est un des fabricants qui propose des disques de très haute qualité et pour la plupart des véhicules.
Le prix moyen d’un bon disque est entre 35 et 150€ pièce.


Les plaquettes de frein

Vous pouvez également augmenter de manière significative votre freinage en changeant vos plaquettes de freins par des modèles haute performances.
Le plus important est de trouver la bonne température de fonctionnement et le bon coefficient de frottement.
Une plaquette avec une température de fonctionnement minimum va nécessiter un faible temps de chauffe alors qu’une plaquette avec une température de fonctionnement haute va nécessiter un temps de chauffe plus élevé.
Ces dernières sont déconseillées pour une utilisation route car elles n’auront pas le temps de chauffer pour devenir efficaces.

Une plaquette avec une température de fonctionnement élevée ne sera pas sujette à la perte d’efficacité (fading), alors qu’une plaquette avec une température plus faible sera plus sensible à cette perte.

L’idéal est de trouver une plaquette avec une très large température de fonctionnement pour répondre aux différents types de freinage nécessaire.
Le coefficient de frottement détermine le mordant d’une plaquette de frein. Si le mordant est faible, la plaquette sera plus sollicitée.
S’il y’a trop de mordant, il deviendra difficile de moduler le freinage. Un coefficient moyen ou entre moyen et haut est généralement le meilleur compromis pour une utilisation route/circuit.

Les plaquettes hautes performances augmentent l’effet de poussière dégagée, le bruit dégagé, mais augmentent aussi la durée de vie des disques et des plaquettes.
Ces caractéristiques ne sont pas toujours vraies pour toutes les plaquettes disponibles, certaines présentent même de meilleures qualités que les plaquettes d’origine.
Utiliser des cales de montage neuves (petit flasque monté entre la plaquette est l’étrier et nettoyer tous les composant tels que plaquettes, étrier…devrait permettre de réduire les bruit ou couinements.

Les bonnes marques de plaquettes existantes sont Hawk, Carbotech, Axxis/PBR, Pagid, EBC et Performance Friction.
Ces plaquettes sont disponibles au prix de 35€ à 140€ le jeu.

Durites de frein en acier inoxydable (type aviation)
Le durites de freins métalliques permettent de mieux sentir le freinage au niveau de la pédale. Elles réduisent également l’effet de perte.
Lorsque les durites d’origine sont chaudes, elle peuvent de détendre, cela réduit la durée de vie mais cela donne également un effet de mou au niveau de la pédale.
Ce qui n’est pas le cas avec des durites métalliques.
Par contre, les durites métalliques peuvent stocker dans le tressage de la poussière de plaquette. Ce qui peut avec le temps provoquer des trous à l’intérieur de la durite. Il existe des protections en plastique ou téflon pour éviter ce phénomène.
Il est également important de choisir des durites normalisées DOT qui sont approuvées pour une utilisation sur route.
Goodridge and Stop-Tech font de très bonne durites pour la plupart des véhicules. Cela coûte en moyenne 75 à 150€ pour les quatre durites

Liquide de frein DOT 4
La grande différence entre le liquide de frein DOT 3, 4 et 5 est le point d’ébullition sec et humide.
Le DOT3 dispose d’un point d’ébullition sec minimum de 205°c et d’un point d’ébullition humide à 230°c
Le DOT4 dispose d’un point d’ébullition sec minimum de 230°c et d’un point d’ébullition humide à 155°c
Le DOT5 dispose d’un point d’ébullition sec minimum de 260°c et d’un point d’ébullition humide à 175°c
Plus le point d’ébullition est élevé, plus le liquide est résistant.
Un liquide en ébullition donne une pédale molle et réduit la pression de freinage.
D’origine, le liquide est généralement du DOT3. Le DOT4, généralement compatible avec le DOT3, est recommandé.
Le DOT5 a base de silicone n’est absolument pas compatible avec des systèmes utilisant généralement du DOT3 ou DOT4


Le point d’ébullition sec est le point appliqué au liquide neuf qui n’a pas encore absorbé d’eau ou d’humidité.
Le point d’ébullition humide est donc le point après absorption d’humidité.
Les liquides de freins sont aujourd’hui conçus pour absorber l’eau. Si ce n’est pas le cas, une poche d’eau peut se former.
Ce poche d’eau va également être portée a ébullition mais à une température plus basse : 133°c, ce qui va créer une perte de freins.
Ces poches d’eau peuvent également favoriser la rouille des durites, et entraîner des réparations très coûteuses.

Comme le liquide de frein absorbe facilement de l’eau, et que vous ne souhaitez pas changer le liquide tous les mois, le point d’ébullition humide est donc le paramètre le plus important à prendre en compte.
Les liquides les plus reconnus sont Valvoline Synthetic, ATE SuperBlue, ATE Typ 200, Motul RBF 600, and Castrol SRF (voir tableau plus bas)

Le Valvoline synthetic DOT4 à un point d’ébullition sec à 267°c, et un point humide à 168°c, elle coûte aux alentours de 6€ le litre.
C’est la plus adaptées à une utilisation route/circuit. C’est de loin le meilleur rapport qualité/prix.
ATE SuperBlue et ATE Typ200 ont un point d’ébullition sec à 280°c, un point d’ébullition humide à 201°c et coûte dans les 12€ le litre.
C’est une bonne alternative pour une utilisation plus intensive ou circuit. Passer du SuperBlue au typ200 lorsque vous changez le liquide permet de s’assurer que l’ancien liquide à été purgé correctement car ils sont de couleur différentes. A noter que le SuperBlue peut colorer le réservoir du maître cylindre de manière définitive s’il reste trop longtemps en place. Il sera par la suite difficile de bien faire votre niveau.

Le Motul RBF 600 à un point d’ébullition sec à 311°c et un point humide à 216°c, il coûte environ 24€ le litre.
Il est adapté à une utilisation circuit et nécessite un changement fréquent.

Le Castrol SRF Racing Brake Fluid est le liquide par excellence ! Il à un pont d’ébullition sec à 310°c, et un incroyable point d’ébullition humide à 270°c…il coûte 64€ le litre.
Il est réservé au pilote ayant un bon porte feuille car il est nécessaire de le changer souvent.

Le liquide de frein doit être stocké à l’abri de la lumière et dans un bidon métallique avec fermeture hermétique afin que le liquide n’absorbe pas d’humidité.
C’est pourquoi il est toujours préférable d’utiliser un bidon neuf pour faire l’appoint ou la purge.

Le liquide présent dans le système absorbe constamment de l’eau, et les performances seront toujours moins bonnes après une haute température de fonctionnement, il est donc recommandé de changer le liquide tous les deux ans au maximum. Pour une utilisation sur circuit assez fréquente, le liquide ne doit pas avoir plus de trois mois.
Si vous avez porté à ébullition votre liquide (pédale molle), vous devez immédiatement le changer.

Il est très important de ne pas avoir d’air dans le système de frein. La technique habituelle est d’utiliser un tuyau transparent relié à la valve de purge et à une bouteille transparente avec du liquide neuf. Regardez bien à travers le tuyau qu’il n’y a pas de bulle d’air lors de la purge.
Avec le côté du tuyau dans le liquide, et le tuyau rempli de liquide, il est trop difficile pour l’air de revenir vers la valve de purge.
Il est important de garder un bon niveau de liquide dans le maître cylindre pour éviter l’entrée d’air.


Produits en rapport avec le freinage
Les speedbleeders sont une très bonne solution pour réduire les problèmes d’entrée d’air dans le circuit.
Ils remplacent les valves de purge d’origine et disposent d’un claper anti-retour pour éviter l’entrée d’air lors de la purge.
Cela coûte 7€ pièce.

MityVac propose une pompe à vide/pression qui permet de tester différents types de systèmes. Cela permet à une personne de purger seul n’importe quel système. Il suffit d’attacher un tuyau à la valve de purge et d’utiliser la pompe pour chasser le liquide.

Un autre produit très pratique pour purger est le Motive Power Bleeder. Cela permet de mettre sous pression le système de frein pour purger.

Un autre produit intéressent en rapport avec les performances de freinage sont les prises d’air. Ces prises d’air sont efficaces s’il l’air est amené sur la tranche du disque dans le flux d’air des palettes. Il existe des kits de prises d’air pour certains véhicules.
Cependant, ce type de produit n’est pas difficile à réaliser en soi. Cela aura pour avantage de réduire la température de fonctionnement de vos disques et améliorera la durée de vie de votre freinage (disques et plaquettes).

Solution alternative au kit gros freins
Parfois, il est possible d’adapter de meilleurs ou de plus gros freins provenant d’un autre modèle de véhicules. Les modifications ne sont alors pas énormes. Par contre, si le changement effectué à l’avant est vraiment radical, il est indispensable de penser à adapter l’arrière. Il faut également s’assurer que le maître cylindre sera suffisant pour le système. Sinon il devra être changé.

Rodage des plaquettes et des disques
Il est important de correctement rôder ses nouvelles plaquettes et nouveaux disques.
Vous pouvez monter des plaquettes neuves sur des disques anciens mais pas des disques neufs avec des plaquettes anciennes.
Si vous faites monter des disques neufs avec des plaquettes anciennes, les plaquettes ne vont jamais se former correctement au disque.
Si vous ne changez que les disques, il est conseillé de les retourner.

La procédure habituelle pour rôder les freins est de progressivement les faire monter à leur température de fonctionnement par plusieurs utilisations des freins mais sans excès. Puis laissez refroidir complètement durant plusieurs heures.
Détail de la procédure
1- À une vitesse d’environ 100Km/h, appliquez un léger frein pour ralentir à environ 80Km/h, accélérez à 100Km/h et répétez environ 5 fois la procédure. Cela permettra d’éviter tout choc thermique qui pourrait endommager les freins.

2- Faites une série de huit freinage de 100Km/h à 60Km/h. Faites le freinage de manière franche, à la limite de bloquer les roues ou de déclencher l’ABS. A la fin de chaque freinage, réaccélerez de suite pour revenir à 100Km/h. Mais ne vous arrêtez pas complètement !
(Info : Avec des plaquettes moins performantes et/ou des étrier d’origine, vous risquez de devoir répéter cette procédure moins souvent, si votre pédale devient molle, passez à l’étape suivante !)
Durant cette procédure, vous ne devez pas vous arrêtez car vous risquez de transférer les particules de plaquettes sur les disques, ce qui entraînera vibrations, freinage aléatoire et pourra détruire le disque.
Selon les plaquettes utilisées, la perte de freins devrait apparaître au bout de la 7eme ou 8eme fois. Cette perte va se stabilisée mais ne partira jamais totalement avant que les freins aient totalement refroidis.
Une sale odeur et une petite fumée sont tout à fait normales.

3- Apres 8 fois, ralentissez et roulez tranquillement sans utiliser les freins, dans la mesure du possible bien sûr. Les freins nécessitent une dizaine de minutes pour refroidir correctement.

Pour des plaquettes route/circuit, ajoutez quatre freinages de 120 Km/h à 60 Km/h.
Pour des plaquettes circuit, ajouter quatre freinages de 160 Km/h à 60 Km/h.

4- Après avoir effectué ces cycles, les disques doivent avoir pris une teinte bleutée et un léger film gris sur la face du disque. Le bleu correspond à l’échauffement et le film gris à un début de transfert de la matière des plaquettes sur le disque. C’est ce que vous recherchez.
Le meilleur freinage c’est lorsqu’une fine couche de matière se dépose sur la face du disque. Cela réduit le couinement, augmente l’efficacité et prolonge la vie des disques et des plaquettes.

Après avoir terminé le premier cycle décrit ci-dessus, les freins ne sont peut-être pas encore complètement bons.
Un second cycle APRES refroidissement total (plusieurs heures) ! peut être nécessaire avant d’obtenir un freinage performant.
Si vous avez simplement installé un kit gros freins, la course de la pédale peut être modifiées.
Apres un second cycle, elle redeviendra normale.

Conclusion

Pour un peu moins de 500€ vous pouvez avoir un freinage haute performances équivalent à un kit gros freins qui coût généralement plus de 1000€.
En ne modifiant que les disques, les plaquettes, les durites et le liquide, vous pouvez réellement améliorer les performances de freinage sans grosses modifications et pour une somme raisonnable.






Liens
Marques
ATE - http://www.ate-brakes.com
Axxis/PBR - http://www.axxisbrakes.com
Baer - http://www.baer.com
Brembo - http://www.brembo.com
Carbotech - http://www.carbotecheng.com
Castrol - http://www.castrol.com
EBC - http://www.ebcbrakes.com/Automotive.html
Frozen Rotors - http://www.frozenrotors.com
Goodridge - http://www.goodridge.net
Hawk - http://www.hawkperformance.com
Motive Products - http://www.motiveproducts.com
Motul - http://www.motul.com/uk/produits/index.html
Pagid - http://www.pagidusa.com
Performance Friction - http://www.performancefriction.com
Porterfield - http://www.porterfield-brakes.com
Raybestos - http://www.raybestos.com
SpeedBleeders - http://www.speedbleeder.com
Valvoline - http://www.valvoline.com
Wilwood - http://www.wilwood.com
Zeckhausen Racing - http://www.zeckhausen.com

Infos pratiques
http://www.stealth316.com/2-brakeupgrade.htm
http://www.turnfast.com/tech_brakes/bra ... cing.shtml
http://www.dallasimports.net/forums/ind ... opic=11487
http://www.swedishbricks.net/700900FAQ/ ... arison.htm
http://www.shotimes.com/php-bin/modules ... ead&sid=59
http://www.zeckhausen.com/bleeding_brakes.htm
http://www.zeckhausen.com/bedding_in_brakes.htm
http://www.baer.com/Support/TechTips.aspx?TechTipID=4
http://www.baer.com/Support/TechTips.aspx?TechTipID=5
http://www.stoptech.com/whitepapers/bedintheory.htm
http://www.tirerack.com/brakes/tech/index.jsp
http://www.grmotorsports.com/brakes.html


Autres topic intéressant du forum sur les freins :

D2 XYZ Ksport 8 pist. : viewtopic.php?f=117&t=112904&start=580
Carbon Lauraine RC6-E : viewtopic.php?f=117&t=155788
Freins petit budget pour GT : viewtopic.php?f=117&t=159542&start=20
Équivalent aux rc6 sans ses inconvénients : viewtopic.php?f=117&t=148312
Ecopes , refroidissement frein : viewtopic.php?f=117&t=91114&start=120
Freinage pour WRX9 : : viewtopic.php?f=117&t=160468
Purge frein STI X : viewtopic.php?f=117&t=124069 (conseils suite pédale de frein spongieuse à la première sollicitation)
Test plaquettes CARBOTECH : viewtopic.php?f=117&t=65976
Plaquettes et liquide de frein pour STI X (et 7, 8, 9 qui ont les mêmes ;-)) : http://forum.webclub-subaru.com/viewtopic.php?p=1569980#p1569980
... et comment les changer : http://forum.webclub-subaru.com/viewtopic.php?p=1785971#p1785971
[TUTO]Changement joints étriers Brembo STI : http://forum.webclub-subaru.com/viewtopic.php?f=32&t=156306&view=unread#p2256396

Avatar de l’utilisateur
JFO
Modérateur
Modérateur
Messages : 9809
Inscription : sam. sept. 10, 2011 17:25
Véhicule : GT2000
Localisation : Loire (42)

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar JFO » mar. déc. 09, 2014 00:23

bonne initiative "macrabGT" !? ;

Conclusion
Pour un peu moins de 500€ vous pouvez avoir un freinage haute performances équivalent à un kit gros freins qui coût généralement plus de 1000€.


et les pistards, ils en disent quoi de tout ça ? :whistling :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
maloti
Webclub Member
Webclub Member
Messages : 638
Inscription : sam. nov. 01, 2003 21:13
Localisation : Jura Suisse
Contact :

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar maloti » mar. déc. 09, 2014 22:05

Merci, ajouté dans mes favoris :bow: .

Loic63
Webclubiste
Messages : 8
Inscription : ven. déc. 26, 2014 10:19
Véhicule : Subaru sti 9 club

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar Loic63 » sam. déc. 27, 2014 19:25

Super post je te remercie.
Je suis justement en pleine réflexion car je trouve que ma STI9 freine pas terrible.
J'ai des RC6, mais pour une utilisation quotidienne c'était une grosse erreur comme tout le monde le sais. J'étais en train de regardé pour un kit gros frein mais ton post m'a ouvert les yeux et je pense plutôt opter pour des DBA4000 ainsi que des plaquettes Hawk avec une bonne purge.
Merci encore.

Avatar de l’utilisateur
JuliO
Administrateur
Administrateur
Messages : 6531
Inscription : dim. janv. 17, 2010 21:07
Véhicule : Impreza STi5 TypeR / Subaru XV
Localisation : 91

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar JuliO » sam. déc. 27, 2014 19:50

Je le trouve très intéressant je le place en post-it ;-)

Avatar de l’utilisateur
renlie
Modérateur
Modérateur
Messages : 5279
Inscription : mer. mai 30, 2012 17:08
Véhicule : STI 7

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar renlie » sam. déc. 27, 2014 20:30

Le côté équivalent, entre un upgrade à 500€ et un kit à 1000€... C'est quand même tiré par les cheveux.

Là où l'article a bon, c'est sur l'équilibre avant/arrière. Un kit gros frein digne de ce nom, c'est dans les 4000€ pour l'avant ET l'arrière. J'ai jamais vu de kit à 1000€ tout compris, même les chinoiseries sont plus chères.
Et quand bien même c'est du chinois, c'est forcément étudié pour la voiture, sans quoi ça monterait pas. Par contre, les étriers comme nos brembo sont largement diffusés sur d'autres sportives, ce qui explique que les plaquettes ne coutent pas un bras, au contraire des fameux kits gros freins, où forcément y a moins de volume de vente de plaquettes, donc tarif en fonction.

Monter un kit gros freins pour en monter un, ça n'a pas beaucoup de sens. C'est un ensemble de choses à envisager, et qui va de paire avec la prépa du véhicule en soit. Passer de 250 à 400 chevaux voir plus, ça entraine forcément une débauche de puissance à canaliser, et ça passe par la transmission, la suspension, le châssis et le freinage à adapter, sans parler du cerveau de l'âne au volant.

Après en fonction de l'usage, ça joue beaucoup. Un kit gros freins ça sert bien quand on fait des longues sessions sur circuit, parce qu'on a un meilleur refroidissement global (pas pour ça qu'il faut négliger les boa), et donc une meilleure endurance. Ca diminue le risque de la pédale qui part au fond, et amenuise le besoin de faire un tour de refroidissement pour soulager les freins avant de repartir.
De là à dire que ça freinera mieux, c'est autre chose, surtout si on n'a pas modifié le maitre cylindre, le circuit de liquide de frein avec un éventuel répartiteur, ou si on ne passe pas par une pedal box.

Avatar de l’utilisateur
sti2008
Webclub Member
Webclub Member
Messages : 5642
Inscription : ven. juin 06, 2008 08:47
Véhicule : STI 2008 Spec bleu mica
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar sti2008 » sam. déc. 27, 2014 22:10

Belle entrée en matière.

Y'a déjà des dizaines de posts parlant des freins, mais celui-ci mériterait de se trouver en introduction globale

Des explications pertinentes et argumentées, auxquelles je peux ajouter mon expérience personnelle : renforcer le freinage à l'avant sans toucher à l'arrière (Pagid jaunes RS19 devant et origine derrière dans mon cas) rend la voiture instable sur les gros freinages ... phénomène allant en s'amplifiant avec la montée en température puisque lorsque les Pagid augmentaient leur efficacité, les origine commençaient à rendre l'âme :smartass:).

On pourrait encore ajouter que pour préserver les freins, il faut raccourcir la durée des sessions sur circuit, chose que j'ai malheureusement de la peine à faire lorsque je me prends au jeu :prop: et qui m'a valu de cramer déjà plusieurs fois les cache-poussière de mes Brembo :sweat:

Avatar de l’utilisateur
mackie07
Vétéran du webclub
Messages : 19522
Inscription : dim. sept. 14, 2003 00:05
Véhicule : Boxster 987S 3.5 PDK + Sub'BRZ
Localisation : Entre terre et ciel...
Contact :

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar mackie07 » sam. déc. 27, 2014 23:42

Ca confirme ce que je dis depuis longtemps : la bonne répartition de la puissance de freinage est primordiale...
Merci pour ces précieuses infos !

Avatar de l’utilisateur
tom51
Modérateur
Modérateur
Messages : 8324
Inscription : mer. sept. 13, 2006 21:14
Véhicule : zastava WRC
Localisation : aucuns sentiments, que des centimètres !!

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar tom51 » lun. févr. 23, 2015 19:55

En complément, http://www.webclub-subaru.com/viewtopic.php?f=32&t=83761 car post très intérressant.

Pour un peu moins de 500€ vous pouvez avoir un freinage haute performances équivalent à un kit gros freins qui coût généralement plus de 1000€.


Bon, le raccourci est un peu rapide, on ne peut avoir un freinage performance pour environ 500 euros, un meilleur freinage amélioré par rapport à l'origine bien sur. Ensuite, un kit gros freins comme du APracing juste pour l'avant avec disque en 330mm et plaquettes faut compter un bon billet de 2500 euros. S'ils ont chères c'est qu'ils beaucoup résistants face aux échanges thermiques, plus résistants, plus endurants et sans perte de puissance.
Le changement de mes disques en 330mm et plaquettes, chez performance friction, m'a coûté entre 1200 et 1300 euros. J'ai reussi à faire plus de 70000 km avec mes anciens disques APracing.

Par contre il est clair qu'il faut équilibrer l'auto avec un bon freinage arrière et un répartiteur de freins, changer le liquide tous les ans.

Avatar de l’utilisateur
JFO
Modérateur
Modérateur
Messages : 9809
Inscription : sam. sept. 10, 2011 17:25
Véhicule : GT2000
Localisation : Loire (42)

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar JFO » lun. févr. 23, 2015 20:07

de tom51 » Lun Fév 23, 2015 18:55

Par contre il est clair qu'il faut équilibrer l'auto avec un bon freinage arrière et un répartiteur de freins, changer le liquide tous les ans.


qu'est-ce que tu as à l'arrière !? de l' APracing aussi ?

Avatar de l’utilisateur
tom51
Modérateur
Modérateur
Messages : 8324
Inscription : mer. sept. 13, 2006 21:14
Véhicule : zastava WRC
Localisation : aucuns sentiments, que des centimètres !!

Re: Comment choisir ses freins : Explications

Messagepar tom51 » lun. févr. 23, 2015 22:17

Je suis stock derrière, mais comme j'aime bien la placer au frein, ça me dérange pas plus que ça. Je dois passer en disque Gr N et RC6 auquel je rajouterai un répartiteur pour Spa.


Revenir vers « Frein »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité